Le succès

Coucou les amis, je voulais vous partager quelques clés du succès. Posons comme principe que le succès, c’est d’arriver à finaliser une tâche qui est importante pour nous même. On pourrait alors penser que le succès est l’opposé de l’échec. Or, il peut y avoir pleins d’échecs sur le chemin du succès. Rappelons nous ce cher Walt Disney: avant de créer disneyland, il a été voir 302 banques afin de financer son projet. Les banques ne le prenait pas au sérieux, quand il disait qu’il allait faire payer l’entrée d’un parc d’attraction, car il n’y avait pas ça à l’époque, les parcs d’attraction qui fonctionnaient étaient des parcs où les gens payaient pour chaque attraction (foires), l’idée de Walt était tout à fait nouvelle et les gens ne pensaient pas que ça marcherait si bien ! Alors Walt ne s’est pas contenté d’aller voir une banque ou deux, il a été dans 302 banques! Je pense qu’on peut appeler ça de la persévérance, tout simplement, il se disait qu’à la prochaine ce serait peut être un oui, et il continuait jusqu’à obtenir son oui. En somme, Walt a échoué 301 fois avant de réussir. Le chemin du succès est semé d’échecs, mais à quoi servent-ils ? Est-ce qu’ils sont là simplement pour nous démotiver ? Posez-vous cette simple question: prenez deux moments de votre vie, un moment où vous avez réussi et un moment où vous avez échoué, quel moment vous a le plus appris ? L’échec bien sûr ! Si vous réussissez, c’est bien, mais lors d’un échec, vous êtes obligé de vous adapter, vous allez alors changer quelque chose, peut être vos habitudes, peut être, allez-vous améliorer certaines de vos compétences. Dans ce cas-là, l’échec n’est pas forcément négatif et il va vous permettre d’apprendre. Comme les choses évoluent tout le temps, l’adaptation est nécessaire, et si nous voyions l’échec sous un autre angle ? Notre société n’accepte pas l’échec. La plus grande preuve en est l’échec scolaire, très mal vu par toutes les écoles. Mais si nous acceptons l’échec, comme partie intégrante de notre succès, comme des périodes d’apprentissage et d’évolution, peut être que nous serons plus aptes à nous relever. Il suffit donc d’accepter l’échec et non pas de le rejeter, et de travailler avec lui, demandez vous ce que peut vous apprendre cet échec, est-ce parce que vous devez vous améliorer dans un certain domaine ? est-ce parce que vous passez à un autre niveau dans votre vie et donc que vous avez besoin de faire des changements en conséquence, d’une période de transition, qui peut vous aidez à réfléchir sur certains points, de prendre du recul, de penser un peu plus à vous ? Dans ces cas-là, l’échec ne peut être que bénéfique, vous créez de la valeur et vous vous permettez d’avoir une énergie constructive à partir d’un évènement qui pourrait sembler totalement négatif et destructeur.

Mon petit mot de la fin: n’ayez donc pas peur des échecs, ils font partie de notre quotidien, de notre chemin vers le succès, après tout c’est en échouant des milliers et des milliers de fois qu’un enfant apprend à marcher, à parler, à écrire. L’échec permet de corriger les mauvaises habitudes, les mauvais schémas, donc acceptez le. Je vous souhaite d’échouer beaucoup pour apprendre énormément, pour continuer d’évoluer, car ce qui n’évolue pas est stagnant et ce qui est stagnant meurt. Continuez d’évoluer, n’ayez pas peur de faire quelque chose simplement à cause de la peur de l’échec, faites le, vous vous adapterez ensuite. 

 

A très bientôt
Capucine Morsch

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s